• A tous les deuils (hors receuil)

    A tous les deuils

     

    J'ai le visage au vent, frappé

    Comme d'inanition, sans vie.

    Le regard ne se pose jamais,

    Il flotte sans repère; ainsi.

    Ainsi soit-il encore, encore

    De ce cri qui jamais, ne cesse.

    De cette déchirure, l'ivresse

    De la peur en mon âme, la mort.

     

    J'ai le coeur dévasté, broyé.

    Champ de bataille en proie, en guerre;

    Je suis de ces souffrants, au pied

    De ceux morts au combat, hier.

    Aujourd'hui si la griffe, revient

    Et plus profondément me blesse,

    Je n'aurai que la paix, enfin

    De ne plus échouer, tristesse.

     

    Mais ces mots, ces poèmes, sans fin,

    Sont le cri de ces âmes en feu;

    Consumées par la rage, la faim

    D'un jour de vie enfin, un peu.

     

    Anabelle Laye Martinez

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    christophe
    Mercredi 6 Mai 2015 à 20:20

    Anabelle !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    Chéri la petite fille que tu as été, pourquoi lui refuser ton amour,


    sauve là!!! , elle n'est qu'innocence et beauté.


    c'est en elle qu'une âme est venue se loger pour être révélé.


    Merci pour ton courage!


    Christophe

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 7 Mai 2015 à 07:24

    bonjour Christophe et merci pour ce commentaire plein d'humanité. merci

    Anabelle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :