• Anesthésie

     

     

     

    Anesthésie 

     

     

    Arrachez-moi le cœur,

     

    Poignardez-moi cette âme,

     

    Que je n’ai plus la peur

     

    Ni la douleur infâme

     

    De l’angoisse qui ronge jusqu’au cœur qui s’éteint.

     

    Je crève de silence,

     

    De non vie, de non sens.

     

    Les mots sont des souffrances

     

    Bien pire en leur absence.

     

    Taisez-vous, dégagez, que l’on me laisse seule !

     

    J’ai peur de tout, de rien ;

     

    J’ai peur de toi, de moi ;

     

    La mort vient par endroit

     

    Comme un vent qui revient

     

    Sur l’océan défait des rages les plus folles.

     

    Arrachez-moi le cœur,

     

    Qu’il soit anesthésié

     

    Et vomir la terreur

     

    Encore, à en crever !

     

    Que je sois morte un peu, à ce cœur déchiré…

     

    Anabelle Laye Martinez

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Christophe
    Jeudi 21 Mai 2015 à 21:27

    ...mais le risque est bien grand

    que tout bascule un jour

    que tu n'ais plus l'espoir

    de lendemain heureux

    si tu passes ton temps

    à contrarier ces plans

    en pensant que tu es

    maudite ou incapable

    ...refrain

    Pour toi Anabelle, morceau d'un texte écrit il y a trois ans,

    je pensais l'avoir écrit pour quelqu'un, mais en fait ce texte

    m'était destiné,

    je te souhaite une nuit paisible

    Christophe

     

     

     

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :