• Babord

    Babord

     

    J'ai marqué tous les temps à passer loin de toi.

    J'ai lutté, j'ai saigné, j'ai nié : tu n'es pas;

    Je n'aurai pas besoin de ton regard sur moi !

     

    Je reprends souffle encore. L'impression d'étouffer

    Parce que la mer est calme. Pourtant les flots font rage;

    L'intérieur en déroute, l'émotion fait naufrage.

     

    Capitaine à babord, j'ai senti sur ma peau

    Son regard me brûler. Rien n'est dit, pas un mot,

    Pas de loi ni limite; vouloir monter plus haut...

     

    Anabelle Laye MArtinez

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :