• confinements, non-dits...

     

     

     

    Heures sombres et nues

     

    Des nuits interminables

     

    face à des murs friables

     

    Et je me crois vaincue

     

     

     

    A hurler sans rien dire

     

    Souriant malgré tout

     

    Quitte à creuser mon trou

     

    Je vois ma vie partir

     

     

     

    Putain de démons angoissants et sans nom !

     

    Ombres invisibles.

     

    Tu déchires, tu recolles et tournes en rond ;

     

    Chaînes invicibles

     

    Qui te clouent sous ta croix.

     

    Personne ne les voit

     

    Tes larmes qui ruissellent...alors tu fermes tout.

     

    Tu éteints la lumière et tu pries malgré tout

     

    Que la poussière d'étoile, les graines d'espérance

     

    Viennent embrasser la terre asséchée en silence.

     

     

     

    Grand Dieu où êtes vous ?

     

    Au-delà des nuages, orage menaçant.

     

    Si le lève les yeux

     

    La pluie s’abat sur moi.

     

    Dites-moi je vous prie,

     

    Qu'au-delà du chaos,

     

    La vie existe encore...

    Anabelle Martinez

    11 mai 2020

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :