• Vol d’espérance

     

      

    Emmène-moi sur une étoile

    Dont l’étincelle est la folie

    D’une espérance qui se dévoile

    A nu, sous l’éclat de la vie.

     

    Emmène-moi sur une plume

    Habile et douce à murmurer

    Tous les secrets, les amertumes

    Avortés, niés, rejetés.

     

    Emmène-moi au creux des temps,

    Là où l’instant est éternel ;

    Où l’homme usé par les tourments

    Peindra la vie d’ors et dentelles.

     

     

    Anabelle Laye Martinez

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Planète et mots

     

    Des planètes et des mots,

    Des verbes du savoir...

    Quelques phrasés plus haut;

    Quelques chants dérisoires

    Perdus dans l'étendue

    Sans limite,

    Sans nuit

    De la vie.

    L'infini...

     

    Anabelle Laye Martinez

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Rien qu'eux pour nous,

     

    le ciel s'ouvre ce matin
    Sur un chemin de pierres
    Où des larmes de verre
    Ont sillonné mes mains

    Et mon coeur en lambeaux.
     
    Atterrée, déchirée;
    J'ai cru mourir hier,
    Etouffée, prisonnière
    D'un amour renoncé.

    Mais le ciel s'est ouvert
    Sur un chemin de vie.
    J'entrevois la lumière,
    J'entends sa voix aussi
    Entremêlée à toi
    Qui m'ouvre grand tes bras
    Accueillant qui je suis;

    Et je nous aime ainsi...

     

    Anabelle Laye Martinez

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Babord

     

    J'ai marqué tous les temps à passer loin de toi.

    J'ai lutté, j'ai saigné, j'ai nié : tu n'es pas;

    Je n'aurai pas besoin de ton regard sur moi !

     

    Je reprends souffle encore. L'impression d'étouffer

    Parce que la mer est calme. Pourtant les flots font rage;

    L'intérieur en déroute, l'émotion fait naufrage.

     

    Capitaine à babord, j'ai senti sur ma peau

    Son regard me brûler. Rien n'est dit, pas un mot,

    Pas de loi ni limite; vouloir monter plus haut...

     

    Anabelle Laye MArtinez

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Sortilège... encore

     

    J'aimerais, j'ai envie, je ne vois que ta voix

    Posée sur mon regard.

    C'est un rythme, un recul, un mouvement étroit;

    Prends garde je m'égare...

    C'est un jeu, une loi entre moi seule et toi;

    Pas un mot ne se dit.

    Braise et glace s'enlacent sans un lit, sans un toit;

    Perception de folie

    Et la passion s'écrie aux frontières de ma voie.

     

    Anabelle Laye

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique