• En attendant demain

    En attendant demain

     

    Un vide déchirant, un cri, une agonie

    Me déchirent la gorge et m’arrache le cœur !

    Foudroyée, désertée, le vide a remplacé

    La plénitude, l’âme exaltée, juvénile.

     

    Clouée par la terreur, l’angoisse indélébile,

    Je trace jusqu’aux cieux des lambeaux de sentiers

    Et je heurte ma vie à des pics ; et je meurs

    A cette infinitude qui me bordée jadis…

     

    Anabelle Laye Martinez

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :