• En vrac

    Quelques textes hors recueil, hors registre, juste comme ça, pour le plaisir. Ou pas ... !

  • J'ai marché sur les mains

    Au gré des vents, des riens.

     

    J'ai repoussé les temps

    Où s'installaient, violents,

    Les doutes et les terreurs,

    le bilan des erreurs.

     

    Et j'ai foulé le sol de terre et de poussière...

    Rencontre des silences, des calmes et de prières.

    Encore un pas de plus, un rêve un peu plus loin;

    Atteindre encor' les cieux, marcher jusqu'à demain;

     

    Et demain brillera de l'avoir désiré,

    De l'avoir espéré, je l'aurais dessiné.

     

    Anabelle Martinez ex Laye

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • J'ai marché, j'ai rêvé jusqu'à naître à mes pas.

    J'ai couru, dévalé des pentes et des vallées,

    J'ai foulé tous les sols que mes pas rencontraient;

    J'ai marché, j'ai rêvé jusqu'à naître à tes bras...

     

    Et puis vient le chaos !

    S'effondrent tous les rêves

    Et s'enfuient tous les rires.

    J'ai hurlé et j'en crève,

    J'aimerais tant te dire

    Ma colère et mes maux !

     

    J'ai marché, j'ai saigné jusqu'à tuer ma voie.

    J'ai prié, attendu, j'ai été terrifiée;

    Impuissante poupée de chiffon malmenée.

    J'ai trainé mes lambeaux jusqu'à perdre la foi...

     

    Et puis merde, et puis stop !

    Je veux que cela cesse !

    Relève toi princesse.

     

    Et que volent les mots 

    Et l'éclats de mes rêves

    Eclatés en sanglots,

    Piétinés en morceaux.

    Que la vie se révèle

    Peu à peu, à nouveau.

    Lève toi fille d'Eve.

     

    Anabelle Martinez Laye

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Déambule

     

    Déambuler sur terre telle une ombre sans vie,

    Elargir chaque jour les rives de mon cœur

    Jusqu’à n’être qu’un point sans limite, sans peur

    Au-delà de ces End malheureuses ou happy.

     

    Faire un pas sur la terre et marcher sur les eaux,

    Que rien n’arrête en moi la passion et l’envie.

    Que débordent et jaillissent de chacun de mes mots

    L’espérance et le feu, l’émoi, tous les frissons.

     

    Anabelle Laye Martinez

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • J'écrirai sur mes mains

     

    J'écrirai, nuit et jour,

    Sur mes mains, sur les tiennes.

    J'écrirai tout l'amour

    Qui s'écoule dans mes veines.

    Au ciel je tracerai

    Une voie sans issue

    Qui te ramènera

    Tout près de moi, vois-tu.

    Et j'écrirai la vie

    Pour qu'elle ne cesse pas,

    Pour que tu restes libre

    A chacun de tes pas.

     

    Anabelle Laye MArtinez

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • Un coin de ciel à moi

     

    J'ai regardé le ciel

    Et je l'ai vu briller

    Cet astre de lumière

    Sur la nuit qui tombait.

    Il regardait vers moi

    Comme un phare dans la nuit;

    Je demeurais sans voix,

    Les yeux posés sur lui.

    Apaisée, attirée,

    Tout me portait vers toi,

    céleste astre intouchable.

     

    Assise, insaisissable,

    Je m'endormais aux bois;

    Ta lumière me portait,

    Blottie tout près de toi.

     

    Anabelle Laye Martinez

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique