• Prière

     

    Dévastée, épuisée,

    Même l'espérance a fui...

    Il ne reste que Toi, dépouillé d'émotions.

     

    Allongée et sans vie,

    Mes larmes asséchées;

    J'ai sur Toi mes regards, la croix et la Passion.

     

    Je n'ai rien à donner;

    Je suis à la merci,

    En proie à tous ces maux qui font ma division.

     

    L'amour donne la vie.

    Peut-il parfois briser

    Une âme à bout de force ? Sois ma libération !

     

    Je veux pouvoir aimer

    Sans piétiner la vie.

    Je voudrais vivre libre et sans hésitation.

     

    Mais la vie est ainsi;

    C'est à moi de jauger,

    A moi de décider. Deviens ma création...

     

    Anabelle Laye Martinez

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    5 commentaires
  • L'envie de vivre

     

    Tel un feu vacillant que la brise menace,

    Un joyaux convoité exposé aux regards

    Repousse mes limites, et tous les murs s'effacent.

     

    Déposé en mon antre, effleuré, découvert,

    J'apprivoise ce don. J'ai en moi quelques parts

    De cette éternité, et ne peuvent se taire.

     

    Si la terre s'effondre, si le ciel se déchire,

    Si l'océan vacille et l'univers s'égare,

    Que j'ai auparavant semé l'envie de vivre.

     

    Anabelle Laye Martinez

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Pulsion de vie, je suis qui je suis !

     

    Il y a des débris,

    Des dégâts, de la casse.

    Il y a eu les cris,

    Ceux qu'on tait, que l'on cache.

    Il y a des blessures,

    Du sang, de la souffrance;

    Il y a les ruptures,

    Agonie de l'absence...

     

    Mais rien n'a eu raison de ce volcan en moi.

    Rien n'éteindra jamais la pulsion qui grandit,

    Cette pulsion de vie débordant jusqu'à toi.

     

    Dans un souffle, une larme, dans un mot, un silence,

    Il y a parsemées des graines d'espérance;

    Je poursuivrai ma route en transmettant la vie.

     

    Jaillissant tel un fleuve resserré par endroits,

    L'eau s'écoule sans fin en surface ou sous terre,

    Réveillant incessante, des tremblements de taire...

     

    Anabelle Laye Martinez

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    4 commentaires
  • De la colère                                                                  à toi

     

    Se peut-il que sur terre

    Des colères soient si folles

    Qu'elles détruisent la vie ?

     

    Qui peut ainsi faire taire

    La haine, souiller le sol

    Du sang de ceux qui crient ?

     

    Quel acte, quelle pensée

    Mériteraient la mort

    Sans tuer l'espérance ?

     

    Quels mots ou rêves inachevés

    Mériteraient le sort

    De coups, d'indifférence ?

     

    Je ne suis que colère et pourtant tout en moi

    M'appelle à la raison.

    Je ne suis qu'éphémère et pourtant tout chez toi

    M'appelle à la passion.

     

    J'aurai soin de ta vie autant que ton coeur.

    Je ne piétinerai ni tes mots ni tes mains

    Tendues vers l'avenir, tournées vers un demain.

    Je soutiendrai en toi l'espoir et la lueur...

     

     

    Anabelle Laye MArtinez

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Le ponton

     

    Le ponton sur la mer s'étendait au-delà

    Des vagues les plus folles, l'écume des eaux troubles.

    Frappant les cieux fermés  de ses plus lourdes larmes,

    L'océan se fait rage et le temps se fait sourd...

     

    Il retiendra sa voix et le jour cessera.

     

    La nuit sera partout. J'étends ma main fragile

    Sur des lames amères dressées aux quatre vents.

    Je ne suis qu'un instant, un être malhabile

    Pourtant chargé d'amour envers et contre temps.

     

    Et contre toute attente, les cieux guident mes pas...

     

    La vague frappera la plage dévastée

    Et le phare s'éteindra au centre de la nuit.

    Plus un cri, juste un souffle égaré, échappé

    De l'espoir le plus fou, le souffle de la vie.

     

    Le ponton s'étendra des astres jusqu'à toi.

     

    Anabelle Laye Martinez

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique