• Les quenouilles rouillées

    Les quenouilles rouillées

     

    J’en ai le cœur qui tourne,

    La tête qui se déchire

    Sous les coups de l’amour

    Qu’on déguise et qu’on tire

    Pour le rendre admissible.

     

    J’en ai l’âme en déroute

    Et le doute s’infiltre…

    N’avoir plus rien à foutre

    Des peurs et des limites ;

    Devenir invincible.

     

    Et passer mon chemin sur la courbe du temps

    Comme on courbe la tête remplit de rêves morts.

    Enfermer à jamais le fil des sentiments

    Sur des quenouilles rouillées aux couleurs de remords.

     

    Anabelle Laye Martinez

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :