• Mon âme s'élargit

    Mon âme s’élargit

     

    Je ne suis plus qu’une ombre,

    Le sillage profond

    Laissé par les engins

    Qui tracent le chemin.

     

    Mon visage creusé

    De larmes, ravagé

    Par des nuits et des jours

    A pleurer sur l’amour

    Bafoué, piétiné, nié et rejeté.

    L’amour pris, emprunté, juste baiser volé ;

    Caressé, fantasmé, ne rien vouloir briser,

    Mais c’est sa vie qu’on brise sur la tranche solide

    Des promesses, des vœux ; des « nous » qu’on invalide.

    Des « nous » à dessiner sur les cieux les plus noirs ;

    Eclairer les étoiles par des mots interdits,

    S’endormir sur un rêve, en éteindre la vie

    Et ignorer encore la mort, le désespoir.

     

    Je suis une ombre en vie.

    Lumières et profondeurs

    Perforent encore mon cœur.

    Mon âme s’élargit…

     

    Anabelle Laye Martinez

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Christophe
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 18:51
    Je poserai sur toi
    Ce sourire, ce regard
    Pour seulement te dire
    Que tout seul on est rien
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :