• Néants et infini

    Néants et infini

     

    Les dents acérées, creuses et les griffes pointues

    Éventrent l'étincelle

    Dès qu'elle vient à briller.

    Une à une, un à un,

    Désir secret, prières

    Se décrochent du ciel,

    Tombent à terre, brisés.

     

    Larmes sèches, cris amers,

    Impuissants voeux humains

    Déposés à mes pieds. Tirer des traits dessus

    Comme on tire une épingle d'un jeu trop compliqué

    Où la règle est biaisée et les joueurs baisés.

     

    On tire un peu plus fort, sur le drap, jusqu'à soi,

    Sur ce qui bouge encore alors qu'on meurt de froid.

     

    Écorchée sous les mots brandis sur des canons

    A éteindre les rêves; chaque nuit est un lit

    Isolé, solitaire. Colère et abandon,

    Angoiss', morcellement accouchent l'infini.

     

    ...

     

    L'infini s'offre enfin; face aux néants, la vie.

     

    Anabelle Laye MArtinez

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Avril 2016 à 21:06

    Des écritures qui ressemblent aux miennes!

    J'aime beaucoup ce style moderne

    2
    Samedi 16 Avril 2016 à 14:14

    merci beaucoup. et si j'allais vous lire....

     

      • Samedi 16 Avril 2016 à 14:38

        No problem! J'essaie de réunir toutes mes écritures...

        Amicalement!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :