• Plan B

    La porte encore ouverte, sur mes pas, grince un peu

    Et mon coeur se resserre sur ta voix qui s'éloigne.

    Juste à peine un murmure qui s'efface à mes doigts

    Alors que je dessine à ton coeur l'arc en cieux...

     

    Faudrait-il refermer et tirer le verrou;

    S'enfermer, protéger dans des coffres cachés

    Les secrets qui nourrissent encore l'âme éveillée;

    Eteindre l'étincelle qui nous tenait debout ?

     

    J'écrirai de mes mains sur les cieux silencieux,

    L'espérance et la vie, le désir et la joie

    De respirer toujours, d'aimer encore un peu.

    J'ouvrirai grand la porte et j'écrirai pour toi.

     

    Anabelle Martinez Laye

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :