• Tag anabelle

    Résultats pour la recherche du tag anabelle :
  • A petits pas, libre de moi; De mes prisons et de mes peurs Mais sans folie, juste la vie.   Un jour viendra, un à la foi, Où je vivrai à la hauteur De qui je suis, telle que je suis.   Anabelle Laye Martinez

    Lire la suite...

  • ...grand coeur apeuré, Mes rêves sont fanés De larmes poussiéreuses.   Assise au bord du rien, Les yeux fixés au ciel, J'ai joins les mains en vain; C'est ma voix qui appelle. Plus de déguisement, Je ne retiens plus rien; Ni la vie, ni demain; Mon coeur devient plus grand.   Anabelle Laye...

    Lire la suite...

  • ...m'éclairer aux lueurs d'étincelles, Sans recevoir jamais vos mains dont je me prive. J'ai chuté, j'ai saigné, j'ai hurlé ma colère, Je cri encore souvent face aux murs de mon âme, Mais que ma voix s'élève au-delà des prières, Qu'elle dessine la vie que la terre réclame.   Anabelle Laye...

    Lire la suite...

  • ...encor' seule au monde est là. Assoiffée, épuisée; J'ai gravé des étoiles dans ma nuit solitaire Pour qu'au jour le plus sombre, reste un peu de lumière, Et pour qu'à mes cris sourds, réponde un jour La voix Et qu'à ma main tendue, s'accrochent enfin tes doigts.   Anabelle Laye MArtinez  

    Lire la suite...

  • ...doigts Un monde un peu moins fou. Raboter les sommets Et combler tous les creux. Il semble que les cieux Soient moins irréguliers Rangés entre des murs. Et tant pis si la vie S'écoule un peu moins fluide Si les coups sont moins durs.   Parfois, juste en secret...   Anabelle Laye MArtinez    

    Lire la suite...

  • Parfois le temps, Comme un peu d'encre qu'on étire Et qu'on étale Pour du semblant, Pour faire croire à des rires Alors qu'en vrai on chiale...   Anabelle Laye Martinez

    Lire la suite...

  • ...paupières.   Le vent me fouette et je respire, Au large, au loin quelques navires S'éloignent et vont sur l'horizon. Où est le mien ? Reviens ! S'en vont, L'amour, le temps et la souffrance; Reste le vide, reste l'absence.   Et pourvu que le temps égraine l'espérance...   Anabelle Laye...

    Lire la suite...

  • ...encore alors qu'on meurt de froid.   Écorchée sous les mots brandis sur des canons A éteindre les rêves; chaque nuit est un lit Isolé, solitaire. Colère et abandon, Angoiss', morcellement accouchent l'infini.   ...   L'infini s'offre enfin; face aux néants, la vie.   Anabelle Laye...

    Lire la suite...

  • ...déchirent la nuit. A l'horizon, un point Suspendu, immobile, Accroché aux deux mains D'un ciel nu, inaudible...   Et s'éventrent les cieux Au-dessus des silences. A s'en crever les yeux, L'infinie suffisance Suffoque et, désireux, Se dessine le jour, Ersatz d'espérance...   Anabelle Laye...

    Lire la suite...

  • ...à la souffrance. Et les larmes du temps devienn’ perles de sang. Je meurs à chaque instant, et je m’éveille encore…   Mon cœur est un écrin que Tu tiens dans Ta main, Et chacun de mes pleurs vient arroser la vie, Promesse d’avenir, porte d’un lendemain. ...   Anabelle Laye Martinez

    Lire la suite...