• Un coeur s'envole

    Un cœur s’envole

     

    J’enivrerai encore tes sentiers écorchés.

    Je fleurirai encore tes plages et tes déserts.

    Je marcherai tout près, en silence, en prière

    Mais jamais, non jamais, je ne m‘éloignerai !

     

    Tes nuits de solitude, j’y glisse une parole

    D’amour, de réconfort. Une tendresse, émoi.

    Tes froids et tes blessures, je trace de mes doigts

    Une ligne de vie pour que nos cœurs s’envolent.

     

    Anabelle Laye Martinez

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Octobre 2015 à 13:22
    Wahou ...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    FRIEND
    Lundi 5 Octobre 2015 à 13:44

    ... à qui veut bien l'entendre et l'accueillir, tu seras là je sais pour lui !

    Porté par cette présence, même discrète, même en silence

    Comme une promesse éternelle de ne jamais oublier,

    et de ne jamais l'être, sur un chemin terre où déposer ces graines

    d'amour et d'amitié.

    Un cœur en vie n'aspire qu'a s'ouvrir 

     

    Beaucoup de plaisir à laisser un commentaire sur ce poème,

    Friend

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :